La Maison Balenciaga aux journées du patrimoine


16 & 17 SEPTEMBRE 2017, LES JOURNEES EUROPEENNES DU PATRIMOINE :

Le siège de la Maison Balenciaga est à nouveau ouvert au public.


 

Pour la seconde fois, le 40 rue de Sèvres à Paris qui abrite le siège du groupe Kering donc celui de la maison Balenciaga qui fait en fait partie a ouvert ses portes aux visiteurs dans le cadre des journées du patrimoine.

Depuis l’année dernière je guettais avec impatience cet évènement tant la présentation d’une partie de la collection Balanciaga dans les locaux l’année dernière était absolument magique.

Cette année encore, un ensemble de tenues du couturier étaient exposées dans la galerie Est du bâtiment, l’endroit idéal avec ses pierres blanches et une hauteur de voute de 7 mètres environ pour apprécier la présentation de la collection Balanciaga.

Deux thèmes pour cette présentation:

  • Les vêtements monochromes
  • Les imprimés « all over »

 

 

Pour Balenciaga « l’élégance c’est l’élimination ». De fait ses créations sont souvent réalisées dans une seule matière et il essaie de supprimer ou tout au moins de cacher les coutures et fermetures.

La magnifique robe en gazar et organza verte (Ete 1962), également appelée « Robe pétale » est réalisée en un seul morceau. Pas de fermeture apparente, le corps est littéralement enveloppé par le tissu pour une ligne pure mais d’une technicité incroyable.

Balenciaga a utilisé beaucoup de tissus texturés qui apportent du volume et permettent de structurer le vêtement et lui donner de la tenue. On voit par exemple les robes en soie cloquée ou en gazar qui sont très représentatives de ses collections. Une façon également, à une époque où le corset et les dessous très rigides sont encore de mise, de libérer la femme de ces contraintes tout en reproduisant un effet un peu similaire en dissimulant le corps sous ces robes sculptées.

A noter également l’utilisation particulière que fait Balenciaga des broderies et imprimés. Il les conçoit non pas comme un élément décorative rapporté mais comme la matière elle-même au même titre que le tissu.

C’est tout-à-fait marquant sur la robe bustier orange en guipure rebrodée de chenille velours. Les broderies ne sont pas ajoutées à quelques endroits de la robe mais couvent la totalité du tissu. C’est la matière à part entière à partir de laquelle la robe a été imaginée.